C’est le temps des mûres, le temps de la santé

C’est le temps des mûres, le temps de la santé
06 Octobre
CATÉGORIES Qualité

Si la fin de l’été et le début de l’automne ont quelque chose de bon, c’est que c’est la saison des mûres, un fruit non seulement délicieux mais aussi regorgeant de vertus pour notre santé.

La mûre est un fruit polydrupe, c’est à dire un fruit composé de petites drupéoles qui se présentent sous la forme de grappe. Sa taille oscille entre 1 et 3 cm, selon l’espèce.

Sa couleur varie en fonction de sa phase de maturation : sa couleur blanche verdâtre initiale devient rouge lorsqu’elle est verte et noire ou pourpre foncé lorsqu’elle atteint la phase de maturation. Il n’existe que deux variantes dont les couleurs diffèrent, la morus alba (que vire du vert au blanc) et la rubus chamaemorus (dont la couleur est jaune ambré à la maturation).

Valeur nutritionnelle des mûres

  • 85% de leur composition est de l’eau. 15% sont des sucres excellents comme le glucose et la lévulose.
  • Elles sont peu caloriques en raison de leur faible teneur en hydrates de carbone.
  • Des protéines, des lipides et pas du tout de cholestérol.
  • Excellente source de fibre.
  • Ce sont les fruits antioxydants par excellence, en raison de leur apport en flavonoïdes, caroténoïdes et ptérostilbène.
  • À souligner leur haute teneur en vitamine C, mais aussi, bien qu’en moindre mesure, en vitamines A et B (niacine, thiamine et riboflavine).
  • Les mûres sont riches en potassium, fer, calcium, magnésium et zinc.
  • Elles contiennent également des acides naturels comme le chlorogénique, férulique, ursolilque et malique.

Alors, pour qui la consommation de mûres est-elle conseillée ?

À présent que nous connaissons toutes leurs propriétés, les mûres devraient sans nul doute faire partie de nos plats quotidiens, en raison de leurs nombreux bienfaits pour la santé.

Mais en outre, elles sont notamment indiquées pour :

  • Les personnes devant suivre un régime hypocalorique.
  • Les personnes souffrant de constipation (à consommer bien mûres).
  • Les personnes souffrant de diarrhée ou de colites (à consommer pas trop mûres).
  • Les personnes ayant des problèmes cardiaques, de cholestérol élevé, d’hypertension ou de diabète (le ptérostilbène des mûres contribue à réguler le glucose dans le sang et à combattre le diabète du type II).
  • Les personnes ayant des problèmes circulatoires ou des affections de la peau.

 

Idiomas:

Planasa