Les mythes erronés négatifs sur l’avocat

Les mythes erronés négatifs sur l’avocat
28 Septembre
CATÉGORIES Qualité

Bien qu’il s’agisse d’un fruit possédant de nombreuses vertus, l’avocat n’est pas toujours aussi bien accueilli que certains de ses voisins et ce, en raison des croyances populaires qui lui attribuent, de manière erronée, des propriétés négatives pour la santé.

Heureusement, les personnes qui défendent les bienfaits de ce fruit et qui l’incluent habituellement dans leurs plats sont de plus en plus nombreuses. En raison de sa haute teneur en acide folique et en acides gras sains, cet aliment est conseillé aussi bien aux sportifs qu’à quiconque souhaitant suivre un régime sain et équilibré.

Quels sont ces mythes erronés?

1.- C’est un fruit. Bien qu’il contienne d’autres nutriments, l’avocat est bien un fruit et, par conséquent, sa consommation est très bénéfique pour notre santé, étant donné qu’il est riche en minéraux et en vitamines. Ce n’est donc ni un végétal ni un tubercule, comme on l’affirme parfois.

2.- Il ne contient pas de mauvaises graisses. Comme il s’agit d’un fruit entièrement végétal, ses seules graisses sont des acides mono-insaturés qui aident le métabolisme à brûler les graisses nocives.

3.- Faible teneur en protéines. En effet, celles-ci ne représentent que 2% de sa composition, il est donc faux que l’avocat apporte autant de protéines que la viande.

4.- De nombreuses variantes dans la cuisine. Bien que sa version la plus répandue soit celle de la sauce guacamole, d’origine mexicaine, ou comme ingrédient de salades, on peut également l’utiliser comme assaisonnement, comme dessert ou comme accompagnement de viandes.

 

Idiomas:

Planasa